Panoplie idéale de la skieuse

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.

Entrez votre adresse email:

La panoplie de l’accro à la neige est simple et complexe à la fois. Dans la mesure où le corps humain est identique d’un individu à un autre, il est de prime abord aisé de trouver des vêtements adaptés à sa morphologie. Certes, la taille diffère, mais imaginez si - de manière naturelle et totalement aléatoire - certains d’entre nous avaient trois bras au lieu de deux, une paire de pieds au bout de chaque jambe, un œil au milieu du front comme un cyclope, etc.. Se rendre dans une boutique dans l’espoir de trouver chaussure à son pied relèverait de la gageure pure et simple !

Fort heureusement, on n’en est pas là. Chercher, par exemple, une veste ski femme ne se transforme pas en un tel cauchemar. Une expédition à la montagne peut ainsi se préparer de manière simple et avec un équipement minimal. De bas en haut, voyons donc ce qu’il nous faut.

Les pieds

Il s’agit de votre point d’appui au sol. Si vous ne le saviez pas, il va falloir consulter. Il faut préserver cette partie du corps avec un soin jaloux, car c’est d’abord par les extrémités que l’on se refroidit lors d’une sortie à la neige. Les socquettes sont à oublier, car elles ne tiennent pas assez chaud. Il faut privilégier les grosses chaussettes bien épaisses. Les classiques à base de laine font des miracles. D’accord, ce n’est über sexy, mais l’instant délicieux où vous les enlèverez et constaterez ne pas avoir d’engelures en vaudra la peine.

Par-dessus, il faut ajouter les cruciales bottes de neige. Il faut faire attention à ce qu’elles soient imperméables ET respirantes à la fois. Sinon vous marinerez dans votre jus toute la journée et le froid s’insinuera le long des chairs. Si vous n’avez pas de bottes de neige, vous pouvez tricher et, sur des chaussures de randonnée solides, mettre des guêtres. La solution est old school, mais elle a fait ses preuves en maintes occasions.

Les jambes

De même que pour les bottes de neige, il vous faut une pantalon imperméable et respirant à la fois. Lors de sa sélection, veillez à ce qu’il soit doublé : la première épaisseur doit isoler de la neige à l’extérieur et la seconde doit maintenir la chaleur. Faute de quoi vous finirez trempé-e à la première gamelle venue.

En-dessous dudit pantalon, deux écoles de pensée s’affrontent : utiliser des collants, qui ont l’avantage d’être prêts du corps mais sont relativement fins, ou mettre directement un pantalon normal, type jean, qui, par son épaisseur et sa structure, procure une plus grande sensation de liberté. Certains me soufflent à l’oreille qu’ils ne mettent rien, mais ça, ça les regarde.

Le torse

Un bon pull suffit largement à maintenir la température corporelle. Attention, on parle ici des vrais pull chauds, pas des tout fins que l’on peut porter sans vergogne en ville. À la montagne, il ne faut pas hésiter à sortir l’artillerie lourde. Oublier ce point capital serait sottise.

La veste - ou le blouson - de ski est ensuite l’élément essentiel de la panoplie du skieur. Il faut la voir comme l’équivalent d’une armure pour le chevalier, qui se sent bien nu s’il en est dépourvu. Sans la veste de ski, sur les pistes, vous n’êtes rien. Rien, hormis un inconscient. Une vérification du textile employé dans la fabrication de la veste ne sera pas de trop lors de l’achat.

La tête

Pour terminer, c’est facile ! Il suffit de tenir compte que la peau nue du visage est la portion la plus exposée à l’extérieur. Vent, soleil, neige, froid ; bref, la totale. Pour contrer ces désagréments - coriaces, il faut le dire - on peut dans un premier temps se satisfaire d’une bonne cagoule polaire ou d’un passe-montagne. Sauf que… la réflexion de la luminosité sur la neige risque de brûler vos rétines. Les lunettes de soleil, voire les lunettes de glacier, sont obligatoires ! Nul prétexte n’est valable pour y déroger. Pour profiter de ses vacances, mieux vaut y voir quelque chose !

Enfin pour terminer ce petit tour d’horizon de la panoplie du skieur, voici un élément trop souvent oublié : la crème solaire. Oui, par rapport à tout le reste que j’ai mentionné, c’est facultatif, mais croyez-moi, votre visage vous remerciera…

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »