Chaussures de randonnée ou sandales de randonnée ?

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.

Entrez votre adresse email:

Préparer un trek est une tâche exigeante ne laissant rien au hasard. Partir plusieurs jours en pleine nature est une expérience extraordinaire, ce d’autant plus qu’on part le plus souvent en petite compagnie, mais il est connu que, selon le terrain, il s’avère crucial de pouvoir se reposer sur son matériel.

Puisqu’il s’agit de marcher, une attention toute particulière doit être portée au chaussant. Dans l’idéal, le marcheur dispose déjà de chaussures utilisées auparavant dont la forme est déjà faite, dont les pliures et cassures accompagneront le mouvement de la marche sans blesser le pied ni former d’ampoules. Si tel n’est pas le cas, il faudra songer à investir quelques temps avant l’expédition, non par anticipation exagérée, mais justement pour “faire” la chaussure concernée.

Inévitablement alors se posera la question de savoir s’il vaut mieux opter pour des sandales ou pour des chaussures de randonnée. Sur quels critères faut-il se baser?

Sandales de randonnée

Le marcheur prêtera une attention vigilante à la qualité des crampons de la semelle : par exemple, une sandale de plage est à des années lumières de permettre l’ascension de montées caillouteuses de type pierrier. Une sandale à semelle lisse est à proscrire, tout simplement ! Pour assurer un maintien exemplaire, on tiendra aussi en compte les sangles et autres boucles du modèle tenant le pied.

La sandale de randonnée a le principal avantage d’être ouverte. Ainsi le pied respire de façon optimale, le plus naturellement du monde. En cas de pluie, voir de mousson, elle permet de ne pas avoir à s’inquiéter de l’imperméabilité de ses chaussures : elles sècheront vite puisque l’eau ne s’y attarde pas ! En prime, la configuration de la sandale est pratique pour soulager d’éventuels problèmes sérieux de pied ou de cheville.

Facile à ranger dans le paquetage, la sandale représente un encombrement minimal dans le sac et un poids raisonnable qui ne gênera pas la progression.

Chaussures de randonnée

L’adepte du trek tout-terrain chérit ses chaussures de marche, à juste titre. Sans elles, il n’irait pas très loin tant elles lui procurent un accès illimité à l’ensemble des territoires de la planète. Qu’il pleuve, qu’il vente, qu’il fasse soleil, elle ne risque jamais de faire défaut !

Une bonne chaussure de randonnée permet en effet un maintien solide du pied et, de fait, favorise l’accroche au terrain. Le risque de subir un accident diminue en proportion à la tenue de route : on ne craint ni les chocs ni les cailloux venant insidieusement se loger sous le pied, encore moins la morsure du serpent éventuel ou les sangsues de la jungle. Parfaite armure souple pédestre, la chaussure de randonnée se montre, à l’usage, un allié précieux pour que marcher reste toujours un plaisir sans bobos.

Pour peu qu’on choisisse un modèle de bonne qualité, celui-ci durera des années, ce qui n’est pas négligeable en terme d’investissement. Un coup d’imperméabilisant à l’occasion et le tour sera joué !

Le fait que les chaussures de randonnée soient fermées peut en rebuter certains, ce qui se comprend par rapport à une paire de sandales. Plus lourdes, plus encombrantes, moins respirantes, elles sont toutefois prisées par celles et ceux désireux de se procurer un matériel durable et valable la majorité de l’année - ce qui est un argument de poids !


Au final, le mieux reste encore de disposer à la fois de sandales et de chaussures de randonnée. De la sorte, on pourra changer au gré des besoins et du terrain pratiqué !

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »