Se laisser tenter par les tongs en été

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.

Entrez votre adresse email:

Se chausser pour les vacances d’été fait partie de ces petits plaisirs innocents auxquels il est doux de s’adonner. Songer à quelle paire sélectionner - ou à quelles paires, si vous appréciez d’en avoir plusieurs sous la main - est déjà en soi être en vacances. Il y a quelque chose de magique à s’ouvrir ainsi, mentalement s’entend, une fenêtre sur la période de détente à venir. C’est symbolique, mais ça compte.

L’idéal est de choisir une chaussure polyvalente, adaptée au pied et pouvant servir aussi bien à de longs trajets qu’à de plus courts. Quelque chose de pratique donc, qui ne sacrifie pas pour autant à l’esthétique. Il faudra prendre en compte le maintien de la cheville, la façon dont le galbe du mollet est sublimé, l’accroche au sol… Et, de préférence, une chaussure ouverte pour supporter facilement les grandes chaleurs.

Cette description renvoie immanquablement aux tongs et aux sandales, quelques soient les détours par lesquels la pensée s’égare et divague entre deux vagues de torpeur printanière. Par souci de joliesse, les sandales en plastique seront soigneusement évitées, malgré qu’elles soient très pratiques pour se protéger des rochers coupants dans l’eau. Leur seul avantage réside dans leur fonction amphibie, susceptible d’aller aussi bien au sol que dans la mer.

Le dilemme est posé : sandales ou tongs ? Chacune a ses adeptes et fervents défenseurs faisant face à une armée d’aussi farouches détracteurs. C’est que les goûts de tous ne correspondent pas toujours entre eux ! En ces circonstances, mieux vaut faire table rase des opinions extérieures et se focaliser sur ses propres préférences.

L’argument qui fera pencher la balance du côté de la tong réside dans son absence de cou de pied et la présence d’un entre-doigts. La première permet de se déchausser avec une vitesse phénoménale lorsque le besoin s’en fait sentir, tandis que la seconde favorise un maintien basé sur l’avant du pied (ce qui permet de travailler inconsciemment les muscles de la jambe). Plug’n'play, comme le résumeront certains avec humour !

Et puis, l’avantage des tongs homme, c’est qu’en levant le pied, on peut s’amuser à les faire osciller d’avant en arrière, du talon au vide et vice-versa, à jouer sur l’amplitude du mouvement. Certes, c’est là ne rien faire, néanmoins c’est justement une part non négligeable du temps de repos que sont les vacances. Autant dire que s’offrir ces petits riens qui permettent également de nous porter d’un lieu à l’autre en vaut largement la peine !


Encore faut-il se décider sur le modèle qui vous plaira le mieux. Quel sera-t-il?

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »