Tenue du skieur, les impératifs

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.

Entrez votre adresse email:

La tenue de l’aficionado de la neige est fascinante par sa simplicité confondante et sa complexité technique. Tant que les vêtements sont adaptés à la morphologie du corps humain, tout trouve à s’employer pour partir skier. Choisir la bonne taille et la bonne coupe fait le reste. Pour certains, une simple veste de ski suffit.

Aussi, prévoir une expédition en station de ski devient une chose fort simple dès lors qu’on sait s’équiper. De la tête aux pieds, voyons comment il vaut mieux se vêtir.

La tête

Vent, soleil, froid, neige; il n’y a pas un désagrément qui ne s’attaque au visage lorsqu’on sort à l’extérieur, à fortiori d’autant plus quand il s’agit d’une virée au ski. Il est relativement facile de contrer ces petits aléas en se munissant d’une écharpe chaude, d’un passe-montagne ou d’une cagoule polaire. Un cou qui reste au chaud, c’est l’assurance de conserver le velouté de sa voix tout au long du séjour à la neige et la certitude de ne pas tomber malade.

Il faut également songer à la réflexion de la luminosité sur le manteau neigeux. Se brûler les rétines bêtement serait dommage, il faut les protéger - à moins de désirer passer trois jours dans une pièce plongée dans le noir pour que la douleur passe. Pour bien y voir quand on est sur les cimes, il est donc indispensable d’utiliser des lunettes de soleil à haut pouvoir protecteur, voire des lunettes de glacier.

Le haut du corps

Même en altitude, un bon pull peut suffire à maintenir la chaleur du corps. Pour peu qu’il soit de qualité. Les petits pulls de ville, adaptés pour des marches courtes de rue en rue pendant une heure au grand maximum n’ont rien à faire en montagne; ils ne sont pas adéquats. Il faut sortir le gros pull épais - laine Mérinos si on peut - pour être sûr de se sentir bien.

Ensuite vient la veste de ski, indissociable du skieur invétéré. Sans celle-ci, le skieur n’est que la moitié de lui-même. La possibilité de couper le vent, de le fendre comme si on était un poisson dans l’eau malgré la vitesse est un atout lorsqu’on est sur les pistes. La qualité varie d’un fabriquant à l’autre, toutefois il suffit de regarder l’imperméabilité, la respirabilité et la résistance du textile pour s’assurer de porter de la qualité du vêtement. Ne lésinez pas sur la dépense, vous ne le regretterez pas.

Pantalon de ski

Pour protéger le bas du corps de la neige (après tout, c’est la zone la plus exposée si on excepte les pieds ou les fois où l’on tombe), il est important de disposer d’un pantalon respirant et imperméable à la fois. Si le pantalon est doublé, c’est parfait : la première couche isolera de la neige et la seconde maintiendra la chaleur. Oubliez de skier en simple pantalon, genre jean, viendra un moment où, humidité et froid aidant, vous caillerez terriblement.

Est-il nécessaire d’utiliser des sous-vêtements techniques ou non? Là-dessus, il en ira selon les préférences de chacun. Cela peut aider selon les conditions météorologiques affrontées, mais ça peut également s’avérer de trop par grand beau. Que chacun fasse donc à sa guise, en accord avec son désir de confort.

Garder les pieds au chaud

Les pieds sont l’élément crucial durant le ski (les genoux aussi d’ailleurs). Puisque naturellement le corps se refroidit par les extrémités, ils seront les premiers à en pâtir. Des chaussettes adaptées permettent de compenser ce mécanisme physiologique. Les engelures n’auront alors pas de prises sur vous, et vous serez toujours d’attaque pour affronter les pistes.

Achevons sur un accessoire parfois honteusement zappé par les amateurs : la crème solaire. Certes c’est facultatif, mais il en va de même que pour les yeux, la fin de journée sera plus agréable avec que sans. Si vous voulez tenir le pari…


Et si vous ne savez pas vers quel fabricant vous tourner pour votre veste de ski ou le reste de votre équipement, optez pour Eider, c’est une valeur sûre.

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »